Qu’en est-il en 2017 ?

 

camions-citernes

Alors, certes, on note un mieux depuis quelques années, le nombre de victimes enregistrées au cours des différentes guerres menées au XXIe siècle, est en nette régression par rapport aux conflits passés. Mais tout ceci n’est que superficiel, quelle différence entre la mort d’un enfant allemand en 1940, et celle d’un enfant irakien en 2017 ?
Que plus de 20 ans après la campagne menée par les Etats-Unis et l’Angleterre contre l’Irak, l’ex Premier ministre britannique Tony Blair, – qui en avait pris la décision – s’excuse auprès des victimes britanniques ; que celles-ci, ou leurs parents, envisagent de le faire passer en justice sous l’inculpation de crime contre l’humanité, ne changera jamais rien au fait que cette guerre a été menée sous un prétexte faux, parfaitement connu des plus hauts responsables britanniques, dénoncé à l’époque par Jacques Chirac, et que cette décision a provoqué la déstabilisation totale du Moyen-Orient et par voie de conséquence des centaines de milliers de  morts, au  cours des années qui suivirent.
Que Mrs Sarkozy et Hollande, tour à tour présidents de la République française, aient fini de déstabiliser la région sous prétexte de venir en aide à la démocratie, en réalité pour plaire aux Saoudiens, ou aux Qataris, désireux de régler leurs comptes avec de vieux ennemis, viennent un jour avouer, ou pas, leurs « erreurs » ne modifiera pas plus le sort des milliers de victimes passées et à venir.

Cliquez ici pour la suite